logo 20 ans

ACCÉLÉRATEUR & ACTIVATEUR
DE TALENTS INNOVANTS

AccueilÉdito : Katy HOARAU

Édito : Katy HOARAU

Présidente du Conseil régional de l’ordre des experts-comptables (CROEC) de La Réunion
« Des motifs d’espoir malgré la crise »

Depuis des décennies, le Conseil régional de l’ordre des experts-comptables, désormais membre du conseil d’administration de la Technopole, a pour mission d’organiser la profession dans le respect du cadre déontologique. A ce jour, le CROEC s’appuie sur 12 élus bénévoles, des salariés permanents. Il représente plus de 250 experts-comptables (dont un tiers de consœurs), 1 500 collaborateurs et près de 30 000 clients, des TPE-PME pour la plupart évoluant dans tous les secteurs d’activité. Une transversalité qui en fait un acteur incontournable de l’écosystème économique local. Et telle est ma volonté, en tant que nouvelle présidente : continuer de faire connaître et reconnaître la profession en tant que tel !

Au quotidien, nos experts-comptables conseillent les chefs d’entreprise à chaque étape de leur vie. Notre profession a montré ces dernières années qu’elle était systématiquement au chevet des entreprises en période de crise. Pendant le confinement, nous avons été les traducteurs des dispositifs nationaux et régionaux, et nous avons accompagné les chefs d’entreprise dans la mise en place des mesures d’urgence pour sauvegarder notre économie : activité partielle, FSR, FSN, PGE. Aujourd’hui, la profession est également un vecteur de communication auprès des entreprises sur le plan de relance. C’est enfin une force de proposition pour le développement de mesures qui viendraient compléter l’accompagnement.

Face à la crise, une des mes priorités est que la profession monte en compétence sur l’anticipation et le traitement des entreprises en difficulté. Il existe, en effet, des dispositifs proposés par le système judiciaire qui méritent d’être analysés comme une solution à ne pas éluder pour les chefs d’entreprise.

Ainsi, au cœur de la crise sanitaire, il est peut-être utile de déceler des motifs d’espoir : les défaillances attendues en masse début 2021 ne se sont pas produites, les entreprises du territoire résistent, la consommation locale soutient l’activité, les mesures d’urgence se sont montrées efficaces, et le remboursement du PGE peut être différé. Dans un contexte anxiogène, il s’agit d’avancer avec des scenarii multiples, mais aussi de repenser les process, de redéfinir les valeurs. L’activité va finir par repartir !

A plus long terme, j’estime même que La Réunion dispose du terreau nécessaire pour devenir un « Unfair environment ». Soit, en français, un environnement si propice à l’épanouissement combiné des cerveaux, des innovations et des projets entrepreneuriaux qu’il en deviendrait injuste pour les entreprises extérieures de ne pas en faire partie… J’aimerais que la Technopole soit, à l’avenir, porteuse de cette ambition pour notre île.

En savoir plus sur www.reunion-experts-comptables.fr

À découvrir également

Édito : Anne-Laure PAYET

Anne-Laure Payet, chargée de mission de l’association nout’ futur et présidente de la JCE de Saint-Denis de La Réunion« La Réunion,

+

Nos réseaux

Nos soutiens financiers

bouton back to top