Des start-ups réunionnaises au G20 des jeunes entrepreneurs

Des start-ups réunionnaises au G20 des jeunes entrepreneurs

Les 29 et 30 octobre 2020, le 12e Sommet du G20 des jeunes entrepreneurs réunira – virtuellement, Covid oblige – 335 entrepreneurs d’une vingtaine de pays. Leur mission ? Elaborer des recommandations communes en faveur de la croissance, de l’emploi et de l’innovation en cette période de crise sanitaire et économique planétaire. Parmi la délégation française figurent deux jeunes dirigeants réunionnais, dont les start-ups aujourd’hui exemplaires ont été accompagnées par la Technopole de La Réunion.

Présidée par l’Arabie Saoudite, pays où devait initialement se tenir l’événement, la 12e édition du Sommet du G20 des jeunes entrepreneurs sera finalement digitalisée. Chacune des 20 délégations se réunira dans son pays et échangera à distance avec ses homologues internationaux. Forte de 35 représentants, la délégation française interviendra depuis Paris, dans les locaux des partenaires de Citizen Entrepreneurs, association porte-drapeau de la France sur cette manifestation d’envergure initiée en 2010.

Au sein de cette délégation ont été conviés cette année deux Réunionnais, dont les start-ups ont été incubées à la Technopole de La Réunion avant de voir le jour !

  • D’une part, Anne-Laure Morel, fondatrice de Torskal, spécialisée en nano-médecine à partir de procédés respectueux de l’environnement pour la synthèse de nano-médicaments contre le cancer.
  • D’autre part, Arnaud Chéreau, co-fondateur et président de Wello, un triporteur connecté, solaire, agile et très stable, déjà lauréat d’Outre-Mer Network en 2020.

Ces deux jeunes entrepreneurs réunionnais ont été sélectionnés par Citizen Entrepreneurs selon différents critères : âge de l’entrepreneur (20-45 ans), date de création de l’entreprise, chiffre d’affaires, rentabilité déjà démontrée ou sur le point de l’être, volonté de développer ses activités à l’international, motivation à élaborer des recommandations en faveur de l’entrepreneuriat. Au final, la délégation hexagonale est représentative de l’écosystème entrepreneurial français : 32 % de femmes, secteurs d’activité variés, 66 % avec une activité internationale, CA moyen de 10 millions d’euros…

Anne-Laure Morel aura pour sa part un rôle prépondérant lors du Sommet puisqu’elle sera l’un des deux « sherpas » de la délégation tricolore. Elle sera ainsi chargée de contribuer à la cohésion de l’équipe, d’élaborer des recommandations et de faciliter les échanges avec les autres délégations.

A l’issue de ce G20 des jeunes entrepreneurs, les préconisations qui auront émergé seront présentées lors de la 13e Conférence annuelle des entrepreneurs, à Paris le 7 décembre prochain, et remises au Gouvernement français

Afficher la carte