Concours Ilab 2018

Concours Ilab 2018

Lancée fin 2017 par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) en partenariat avec Bpifrance, la 20e édition du concours i-LAB s’est clôturée le 5 juillet dernier à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris. Ce concours qui promet une aide financière conséquente (jusqu’à 450 000 € de subvention pour un projet) et un accompagnement adapté aux gagnants est considéré aujourd’hui comme le plus important dispositif d’amorçage de startups DeepTech (entreprises qui proposent des produits ou des services sur la base d’innovations de rupture) en France. Depuis sa création en 1999, 430 millions d’euros ont été mobilisés pour favoriser la fondation et la croissance de 1 914 entreprises technologiques.

Cette année, le jury a distingué 64 lauréats, dont 14 grands prix sur 383 dossiers étudiés. Les projets retenus répondent tous à des problématiques d’intérêt social majeur en phase avec les grands défis fixés par l’agenda stratégique France Europe 2020 (sur les thématiques de la santé et du bien-être, de l’énergie propre, sûre et efficace, de la sécurité alimentaire et du défi démographique, etc.). La majorité d’entre eux appartient cependant aux domaines de la santé (près de la moitié des lauréats) et du numérique, à l’instar des éditions précédentes. « L’innovation, en particulier l’innovation intensive en technologie – la DeepTech -, [est ce qui] nous permettra de répondre aux grands défis de notre époque, qu’il s’agisse du changement climatique, de la transformation numérique ou encore du vieillissement de la population. (…) Les 64 projets lauréats (…) sont bien plus que de simples idées, de simples inventions : ils sont autant de solutions à des questions fondamentales pour notre société », s’est félicitée Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Fondée par Sacha Baudoin, la startup réunionnaise Oenotropic Innovation spécialisée dans « l’œnologie et la valorisation de la biodiversité végétale tropicale » a été récompensée dans la catégorie pharmacie et biotechnologies pour l’invention d’« un traitement préventif de l’instabilité protéique des vins blancs et rosés »(1). Accompagnée par la Technopole depuis ses débuts, de l’incubation à la création de l’entreprise entre 2014 et 2016, Oenotropic Innovation avait déjà été élue Coup de cœur lors du Trophée Œnovation® 2016 organisé par la Technopole Bordeaux Montesquieu. « Être lauréat du concours i‐LAB va nous permettre d’entamer la phase de pré‐industrialisation des extraits que nous développons depuis 2015 en vue d’une commercialisation en 2020 », s’enthousiasme le dirigeant.

 

(1) Cette solution naturelle autorise la conservation et l’exportation du vin sans craindre l’apparition d’un trouble blanchâtre qui en altère la couleur et les arômes. Elle se substitue par ailleurs à la bentonite, produit à l’origine de pertes volumétriques et économiques importantes pour le viticulteur.

Afficher la carte